dokdo

Centre médias

Dokdo, une île de beauté coréenne

Dokdo, première victime de l'agression japonaise contre la péninsule coréenne

home > Centre médias > Dokdo, première victime de l'agression japonaise contre la péninsule coréenne > Dokdo, première victime de l'agression japonaise contre la péninsule coréenne

print facebook twitter Share on Google+
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

Traité d'annexion de la Corée par le Japon
(Collection Kyujanggak)

Traité d'annexion de la Corée par le Japon (22 août 1910)

〔Traduction〕

Sa Majesté l'empereur de Corée et Sa Majesté l'empereur du Japon, au vu des relations spéciales et étroites entre leurs pays respectifs, désirant augmenter le bien-être commun des deux nations et assurer la paix permanente en Extrême-Orient, et étant convaincues que ces buts pourront être atteints de manière optimale par l'annexion de la Corée à l'Empire du Japon ont résolu de conclure un traité à cet effet et ont nommé pour plénipotentiaires :
Sa Majesté l'empereur de Corée, Yi Wan-yong, son premier ministre, et Sa Majesté l'empereur du Japon, le vicomte Terauchi Masatake, son résident général, lesquels, par suite des conférences et délibérations mutuelles, sont convenus des articles suivants :

Article 1. Sa Majesté l'empereur de Corée concède totalement et définitivement sa souveraineté entière sur l'ensemble de la Corée à Sa Majesté l'empereur du Japon.
Article 2. Sa Majesté l'empereur du Japon accepte la concession énoncée dans l'article précédent et consent à l'annexion de la Corée à l'Empire du Japon.
Article 3. Sa Majesté l'empereur du Japon accordera à Leurs Majestés l'empereur et l'ex-empereur et à Son Altesse le prince héritier de Corée et à leurs épouses et héritiers, les titres, dignités et honneurs qui sont appropriés à leurs rangs respectifs, et des dons annuels seront faits pour maintenir ces titres, dignités et honneurs.
Article 4. Sa Majesté l'empereur du Japon accordera aussi les honneurs et traitements appropriés aux membres de la maison impériale de Corée et à leurs héritiers autres que ceux mentionnés dans l'article précédent, et les fonds nécessaires pour maintenir ces honneurs et traitements leur seront octroyés.
Article 5. Sa Majesté l'empereur du Japon conférera la pairie et des dons pécuniaires à ceux parmi les Coréens qui, en raison de services méritoires, sont considérés dignes de ces reconnaissances spéciales.
Article 6. Par suite de l'annexion ci-dessus mentionnée, le gouvernement du Japon assume le gouvernement et l'administration de la Corée et s'engage à accorder entière protection aux personnes et propriétés des Coréens qui obéissent aux lois en vigueur en Corée et à accroître le bien-être de tous les ressortissants Coréens.
Article 7. Le gouvernement du Japon, en tant que les circonstances le permettront, emploiera dans les services publics du Japon en Corée, ceux qui serviront le nouveau régime loyalement et de bonne foi et pourront attester de leur qualification.
Article 8. Le présent traité ayant été approuvé par Sa Majesté l'empereur du Japon et Sa Majesté l'empereur de Corée, produira son effet à partir du jour de sa promulgation.

En foi de quoi, les deux plénipotentiaires ont signé ce traité et apposé leurs sceaux.

Le 22 août, la 4ème année de Yunghui (1910)

Yi Wan-yong, premier ministre (sceau)

Le 22 août, la 43ème année de Meiji (1910)

Vicomte Terauchi Masatake, résident général (sceau)

〔Texte original〕

Original Text