dokdo

Centre médias

Dokdo, une île de beauté coréenne

La juridiction de l’Empire de Corée sur Dokdo

home > Centre médias > Dokdo, première victime de l'agression japonaise contre la péninsule coréenne > La juridiction de l’Empire de Corée sur Dokdo

print facebook twitter Share on Google+

Jeguk Shinmun

«Pas un seul Japonais», Jeguk Shinmun (1er mai 1906)

〔Traduction〕

« Pas un seul Japonais »

Sim Heung-taek, préfet du district d’Uldo (Ulleungdo) a rapporté au ministère de l’Intérieur qu’« un groupe de fonctionnaires japonais est arrivé sur l’île et a effectué un recensement de la population et des terres agricoles tout en déclarant que ‘le Japon occupe Uldo et procède donc à son recensement’ ». Le ministère lui aurait alors transmis l’instruction selon laquelle « les Japonais peuvent effectuer un recensement mais leur déclaration sur l’occupation de l’île est sans fondement. Si leur activité prend une tournure sérieuse, il conviendra de contacter le bureau administratif du Japon pour traiter du problème. »

* La fondation de Jeguk Shinmun remonte à août 1898. Accusé par le Japon de promouvoir l’engouement des Coréens pour l’indépendance de leur pays, le quotidien a cessé de paraître en 1910.

〔Texte original〕

Original Text