dokdo

Centre médias

Dokdo, une île de beauté coréenne

Juridiction de Dokdo après la libération du pays

home > Centre médias > Dokdo, première victime de l'agression japonaise contre la péninsule coréenne > Juridiction de Dokdo après la libération du pays

print facebook twitter Share on Google+

Hanseong Ilbo

«Rapport de l'expédition scientifique à Ulleungdo (1) par Hong Jong-in», Hanseong Ilbo ( 21 septembre 1947)

〔Traduction〕

«Rapport de l'expédition scientifique à Ulleungdo (1) par Hong Jong-in»
La mission de l’expédition

Étudier le territoire national en déployant une nouvelle approche scientifique constitue, avec la diffusion d’une histoire critique du pays, un mouvement culturel fondamental et un impératif d’éducation primordial. En général, la naissance et le développement d’un pays reposent sur l’existence d’un territoire et d’un peuple. Nous franchissons aujourd’hui une étape historique dans le redressement de notre nation. Si l’on veut promouvoir le patriotisme XXX et le mettre en pratique, approfondir la compréhension de notre territoire, théâtre de la vie de notre peuple, peut permettre d’identifier, de manière scientifique, les éléments favorables au développement de la vie de nos populations.
Dans sa campagne de promotion de l’alpinisme comme activité sportive, le Club alpin de Corée [se focalise sur] la force d’organisation de chaque unité, l’amélioration scientifique des techniques d’alpinisme et le renforcement de la force mentale. Le club choisit ainsi une région montagneuse déserte et difficile d’accès pour mettre en œuvre ses projets d’alpinisme réguliers d’été et d’hiver. Il organise des équipes de recherche scientifique qui couvrent différents domaines des sciences humaines et naturelles pour explorer XXX de la recherche. Il a pour objectif d’apporter des explications scientifiques sur notre territoire pour inspirer l’amour de celui-ci, et récolter des résultats concrets.
Après l’exploration des monts de Sobaek, le club a décidé, dans le cadre de son projet d’été 1947, d’envoyer une expédition de grande envergure à Ulleungdo. Car cette île isolée en Mer de l’Est n’a jamais été présentée au grand public. En effet, pendant la guerre contre les Japonais qui a duré une dizaine d’années, ce point stratégique militaire était difficile d’accès pour les civils métropolitains. On a par-dessus tout jugé fondamental de ne plus laisser cette île isolée à l’abandon non seulement sur la carte mais aussi en termes d’intérêt de la part de notre peuple. En dépit de ce contexte difficile, ce projet élaboré depuis l’automne dernier s’est finalement concrétisé.
La visite à Dokdo, cette île inhabitée située à 48 miles nautiques au sud-est d’Ulleungdo, n’a pas été dévoilée au public jusqu’à ce qu’elle ait été exécutée, de peur que XXX soit remis en cause. Mais cette visite surprise faisait partie de notre projet depuis le début.

<Organisation de l’expédition>
L’équipe est composée de deux groupes : le quartier général qui gère les activités de l’expédition (15 personnes responsables de la direction, du commandement, XXX, de l’approvisionnement et du transport ; certaines d’entre elles sont rattachées également aux unités scientifiques) et 8 unités scientifiques ▶Sciences sociales Unité A (Histoire et géographie, économie, archéologie, ethnologie, linguistique) : 10 personnes ▶Sciences sociales Unité B (enquête socio-économique réalisée par certains membres du QG) :11 personnes ▶Faune : 6 personnes▶Flore : 9 personnes ▶Agriculture et forêt : 4 personnes ▶Géologie et minéralogie : 2 personnes ▶Médecine :8 personnes ▶ Presse (photographie et communication radio) : 8 personnes.
L’effectif de cette équipe conséquente s’élève à 63 personnes. Si l’on y ajoute 4 enquêteurs de Dokdo dépêchés par le gouvernement de transition sud-coréen, les employés de la préfecture de la province de Gyeonsang du Nord, les représentants de la 5ème circonscription, le chiffre atteint 80. Les membres sont pour la plupart des scientifiques et experts issus des universités et des organismes nationaux. L’expédition s’enorgueillit d’avoir pu rassembler ces personnalités dont la compétence est reconnue aussi bien sur le plan national qu’international.
Les universités et les institutions nationales dont sont issus les participants sont :
▶Faculté des Arts et des Sciences de l’Université nationale de Séoul : 2 ▶École de commerce de l’Université nationale de Séoul : 1 ▶École d’agriculture de Suwon : 2 ▶Institut de formation des maîtres de Daegu : 1 ▶Faculté de pharmacie : 2 ▶Faculté de médecine de l’Université nationale de Séoul : 6 ▶Faculté féminine de médecine : 1 ▶Enseignants du secondaire : 11 ▶Laboratoire agricole de Suwon : 1 ▶Musée national de la Science : 3 ▶Musée national : 1 ▶Institut national de géologie : 2 ▶Centre national de prévention des épidémies : 1 ▶Laboratoire bactériologique de la province de Gyeonggi : 1 ▶Ministère des Télécommunications : 1 ingénieur en télécommunication ▶[Ministère du Commerce] : 1 électricien ▶Musée folklorique national : 1. Les unités dirigées chacune par un chef de projet ont été construites dans le but de coopérer et de s’encourager. S’appuyant sur cet esprit d’équipe, l’expédition devait aboutir à une symbiose permettant à chaque unité d’obtenir les résultats escomptés. Cela n’est pas resté uniquement un idéal XXX poursuivi dans l’organisation des équipes ; au contraire, l’ensemble des membres de l’expédition ont fait leur cette conception du travail, tout au long de l’exploration.

〔Texte original〕

Original Text